Nous revenons dans l’Astronomie de décembre sur les deux lauréats et la lauréate du Prix Nobel de physique, édition 2020. En effet, ces trois chercheurs sont récompensés pour leur travail en rapport avec l’astrophysique : le prix Nobel de physique 2020 a été attribué à Roger Penrose, pour la découverte que la formation de trous noirs est une prédiction robuste de la relativité générale, et conjointement à Andrea Ghez et Reinhard Genzel pour avoir découvert un objet compact supermassif au centre de notre Galaxie !

Dans ce même numéro de l’Astronomie, Frédéric Vincent, de l’Observatoire de Paris, revient sur l’histoire et le contexte des découvertes de ces trois chercheurs, tandis qu’Éric Gourgoulhon, chercheur au Laboratoire Univers et Théories, de l’Observatoire de Paris (CNRS, Université PSL, Université de Paris) décrit en détail le théorème de singularité de Roger Penrose.

Quatre pages essentielles pour pouvoir frimer aux fêtes de fin d’année…

En bonus, une petite vidéo pour savoir comment on réagit quand on reçoit le Prix Nobel de physique (si jamais ça vous arrive un jour).
Pour une version sous-titrée en français, allez dans Paramètres, activez les Sous-titres en anglais, puis choisissez Français dans Traduire automatiquement.

Cet article version web a été rédigé par Léa Griton.

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

Show Buttons
Hide Buttons