Les caméras dévolues à l’origine pour la Lune, le Soleil et les planètes trouvent aussi une application pour les objets de petites dimensions comme les nébuleuses planétaires, des galaxies, mais aussi pour des objets plus étendus comme les amas globulaires.

Fort de son expérience dans ce domaine, Albéric de Bonnevie prodigue aux lecteurs de l’Astronomie ses conseils avisés en présentant les avantages des poses très courtes tout en s’appuyant sur des cas concrets. L’auteur aborde également aux inconvénients liés à cette technique de prise de vue qui devrait se développer au cours des années à venir.

La galaxie M51 photographiée par Albéric de Bonnevie avec un télescope Newton de 400mm ouvert à 4,5 avec une caméra QSY5III 174M en 5005 poses de 2 secondes et 2915 poses de 2,5 secondes.

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

Show Buttons
Hide Buttons