Depuis une vingtaine d’années, des centaines de milliers de « citoyens volontaires » travaillent à des projets utilisant les énormes données astronomiques obtenues au sol et dans l’espace, rassemblées en relevés ouverts au public. Zooniverse, l’un des plus populaires et des plus grands projets scientifiques, a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de volontaires pour examiner des données recueillies par le télescope spatial Kepler et tenter de découvrir de nouvelles exoplanètes.
À la lumière d’un article récemment publié par une équipe internationale de chercheurs et de 25 volontaires, Suzy Collin-Zahn nous en dit plus dans le numéro 128 de l’Astronomie.

L‘article de recherche (en anglais) décrivant ces découvertes est disponible ici.
Cliquez sur PDF dans le menu Download, à droite.

La mission K2

Lancé en 2009, le télescope spatial Kepler avait pour objectif initial de détecter des exoplanètes dans une zone couvrant une partie des constellations boréales du Cygne, de la Lyre et du Dragon. À cause d’une avarie empêchant Kepler de se stabiliser, la mission s’arrête en 2013 au profit d’une nouvelle mission nommée K2, commencée en 2014.
Au cours de cette deuxième phase, Kepler a scruté une plus grande étendue du ciel traversée par l’écliptique. En 2018, le manque d’ergols met un terme à l’activité du télescope spatial qui transmettra les mois suivants les données récoltées.
La majorité des exoplanètes connues aujourd’hui a été découverte par Kepler.

KEPLER EN CHIFFRES

9,6

années passées dans l’espace

530 506

étoiles observées

2 662

exoplanètes découvertes et confirmées

678

Go de données collectées

t

Qu'est-ce que Zooniverse ?

Zooniverse est la plateforme la plus grande et la plus populaire au monde pour la recherche collaborative. Cette recherche est rendue possible grâce à des bénévoles, des centaines de milliers dans le monde, qui se rassemblent pour aider les chercheurs professionnels. Avec Zooniverse, les « citoyens volontaires » participent activement à de nouvelles découvertes, à l’analyse de données utiles à l’ensemble de la communauté scientifique et à de nombreuses publications.

Les projets actifs de Zooniverse en astronomie sont accessibles à cette page.

Ce tableau montre la silhouette des 1235 exoplanètes découvertes par Kepler au début de sa mission devant leur étoile hôte. La taille des étoiles et des compagnons en transit est à l’échelle. À titre de comparaison, l’étoile isolée en haut à droite sous la rangée du haut représente notre soleil, avec la Terre et Jupiter comme de minuscules silhouettes noires. La plus grande étoile est 6,1 fois plus grande que le Soleil et les plus petites étoiles sont estimées à seulement 0,3 fois le rayon du Soleil. Les couleurs des étoiles sont censées représenter comment l’œil les verrait en dehors de l’atmosphère terrestre. Crédit : Jason Rowe

Zoom sur notre soleil avec la Terre et Jupiter (astre le plus gros) en transit. Crédit : Jason Rowe

 

|

Zooniverse lance un appel à contribution !

Dans ce projet, nous avons besoin de volontaires pour examiner les données K2 et découvrir les exoplanètes en transit. Cela nous permettra de mesurer les taux d’occurrence de différents types de planètes en orbite autour de différents types d’étoiles. Les petites planètes (comme Vénus) sont-elles plus répandues que les grandes (comme Saturne) ? Les planètes à courte période (comme Mercure) sont-elles plus courantes que celles à longue période (comme Mars) ? Les planètes se forment-elles le plus souvent autour d’étoiles comme le Soleil, ou autour des naines rouges plus nombreuses et plus petites ?

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

Show Buttons
Hide Buttons