Une ou deux comètes pour cet été ?

Dans le numéro d’été de l’Astronomie, Nicolas Biver présente deux comètes susceptibles d’animer le ciel estival.

Pour vous aider à les repérer, télécharger les cartes des comètes C/2019 U6 (LEMMON) et C/2020 F3 (NEOWISE) au format PDF (texte souligné, clic droit et enregistrer la cible du lien sous…).
Imprimez ces cartes et emportez-les sur le terrain pour éviter d’être ébloui par des écrans !

Cartes en PDF (2 Mo).

Avec le télescope de 820mm de l’observatoire de Bélesta en Lauragais, de l’association ADAGIO, Patrick Martinez a réalisé une série de photo de la comète visible sur le site de la SAF.
L’auteur précise que les structures spirales dans la région périnucléaire visibles sur cette image sont dues à la présence de régions du noyau plus actives que d’autres, et à la rotation de celui-ci.
Cette image, faite le 24 juillet, résulte de 60 acquisitions de 10 secondes avec une caméra CCD Moravian G4. Le champ est d’environ 5’.

 

 


Le 20 juillet, Dominique Boust a saisi NEOWISE avec un boîtier Canon 77D équipé d’un téléobjectif de 200mm à F/D3,2. Les deux minutes de poses à 1600 iso montrent des turbulences dans la queue ionique bleutée.

 


Le 19 juillet, Dorian Kien saisissait la comète en gros plan avec un télescope Schmidt-Cassegrain Celestron 11 et un boîtier Nikon D5500. 99 poses de 15 secondes ont été traitées avec le logiciel SIRIL.

 


Avec son télescope Newton de 254mm de diamètre ouvert à 4, Jean-Pierre Perret a imagé la comète le 19 juillet vers minuit. Pose de 90s avec un boîtier Canon EOS 6D à 1600 iso.

 


Le jour de la fête nationale, Malo Robin a réalisé cette image originale depuis l’Observatoire du Pic du Midi.
L’auteur de cette photo, à droite, contemple dans le ciel du petit matin la superbe visiteuse dont la partie supérieure est traversée par un météore. En haut à droite, le puissant éclat lunaire illumine ce paysage celeste. En se dirigeant vers la gauche, on distingue la traînée de la Station spatiale internationale qui pointe vers les Pléiades. Plus bas, au-dessus de la belle mer de nuages, l’étincelante Vénus entourée par les étoiles de l’amas des Hyades.
Pose de 15s à 4000 iso avec un boîtier Nikon D750 et un objectif Nikkor 14-24 à 14mm ouvert à 2,8.

 


Le 13 juillet au matin, malgré la pollution lumineuse et la lumière lunaire, Nicolas Biver a réussi à mettre en évidence les trois queues de la comète NEOWISE!
La queue de poussières (jaune), ions (bleue, CO+) et sodium (rouge, sur l’avant de la queue ionique), cette dernière ne se voyant que près du Soleil (distance < 0.5 UA environ). Objectif de 135mm de focale ouvert à 2,5 et 255s de pose cumulée.

Dans les lueurs de l’aube normande,  Jean-Daniel Soubeyran a immortalisé C/2020 F3 le 11 juillet à 2h24min TU. La queue s’étend parmi quelques étoiles du Cocher.

La comète C/2020 F3 photographiée par Sylvain Rondi depuis l’Observatoire du Pic du Midi.
A droite, l’étincelante Vénus à proximité d’Aldébaran et de l’amas d’étoiles des Hyades.

La comète C/2020 F3 photographiée par Nicolas Biver vendredi 3 juillet à 2h47min TU dans l’aube, avec un télescope Newton de 407 mm à F/D 4.

La comète est déjà visible dans le crépuscule bien avancé du matin, vers la magnitude +1 !

Cette comète offrira peut-être un joli spectacle (magnitude 2-3) mi-juillet, vers l’horizon nord, en début et fin de nuit !

Envoyez vos images !

Vous avez immortalisé l’une des deux comètes de l’été ? Ou d’autres astres ? Envoyez vos images à: images@saf-astronomie.fr

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

Show Buttons
Hide Buttons