Le printemps est une bonne saison pour observer l’amas globulaire M3. A une distance relativement proche de nous, c’est un objet très remarquable du ciel boréal.

Situé dans la constellation des Chiens de Chasse, à la limite de la Chevelure de Bérénice et du Bouvier, M3 offre un diamètre apparent proche de la moitié de la pleine lune. En mai, il est parfaitement placé en première partie de nuit pour entreprendre son observation, en l’absence de la Lune. Notre satellite est vraiment gênant du 10 au 21 mai.

M3 photographié par le télescope spatial Hubble. L’amas fut découvert par l’astronome français Charles Messier au XVIIIe siècle. Crédits : NASA, ESA, STScI et A. Sarajedini (Université de Floride).

Gilles Sautot vous le fera découvrir à travers plusieurs instruments typiques de l’astronomie amateur et à l’aide de cartes.
M3 est aussi un des lieux où furent découvertes des étoiles qualifiées de « trainardes bleues », qui se sont avérées des résidus de fusions d’étoiles. Car au cœur des amas globulaires, les étoiles sont très proches les unes des autres. Les collisions d’étoiles, même si elles ne sont pas frontales, y sont moins rares que dans le reste de notre Galaxie.

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

SUIVEZ-NOUS

Show Buttons
Hide Buttons