Le fabricant japonais Takahashi diffuse de nombreux matériels d’astronomie. Parmi eux, figure la série Mewlon dotée d’une optique proche de la formule Cassegrain.

Les différences essentielles se concentrent sur le miroir primaire dont le profil est une ellipse au lieu d’une parabole. Quant au miroir secondaire, il présente un profil sphérique convexe alors que celui du Cassegrain est hyperbolique. Cette formule appelée Dall-Kirkham est plus facile à réaliser que le Cassegrain, gage d’une optique de bonne qualité pour un prix relativement accessible.
A l’origine, les télescopes Dall-Kirkham sont plutôt destinés aux observations nécessitant une bonne résolution (surfaces planétaires et objets du ciel profond contrastés et peu étendus). Mais l’ajout d’un correcteur dans le chemin optique du Takahashi Mewlon 250 CRS change la donne…
Dans le numéro d’octobre, découvrez les résultats du test réalisé par Marc Khatchadourian.

r

Dall et Kirkham : les inventeurs

L’optique Dall-Kirkham a été inventée en 1929 par un constructeur amateur anglais, Horace Edward Stafford Dall (1901-1986). Quelques années plus tard, aux États-Unis d’Amérique, Alan R. Kirkham (1909-1968) expérimente cette formule optique, indépendamment des travaux menés par Horace Dall. Ainsi est né le télescope Dall-Kirkham.

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

SUIVEZ-NOUS

Show Buttons
Hide Buttons