Le premier épisode majeur dans l’évolution d’une planète tellurique consiste en la séparation d’un noyau métallique et d’un manteau silicaté. Ce premier épisode dure en général quelques millions d’années seulement, ce qui est peu par rapport à l’âge des planètes du Système solaire, soit 4,5milliards d’années.

Le zoom du numéro de janvier de l’Astronomie Les océans magmatiques a pour ambition de nous expliquer que les corps différenciés, comme le sont la Lune, Mars, la Terre et certains astéroïdes, sont passés à un moment donné de leur histoire précoce par une phase liquide, l’océan magmatique, dans une étape de séparation du noyau et de structuration de l’intérieur planétaire.
L’étude des échantillons lunaires collectés au cours des missions Apollo a permis d’élaborer un nouveau modèle d’évolution des corps planétaires, y compris la Terre, qui révolutionne nos conceptions en la matière.
La présence d’un océan magmatique précoce dans le cas de la Lune ne soulève de nos jours plus de doute dans le monde scientifique; cette notion a été étendue dans un deuxième temps à tous les objets planétaires qui sont passés par le stade de différenciation. C’est à cette démarche scientifique complexe de modélisation des intérieurs planétaires que nous convie l’auteur du zoom du numéro 134 de l’Astronomie.

En complément du zoom, regardez cette vidéo réalisée par l’Institut de Physique de Globe de Paris, intitulée A la naissance du Système solaire, le paradoxe du chaud-froid météoritique.
Visitez la page de ce même institut Des météorites nous éclairent sur les tout débuts du Système solaire.

 

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

Show Buttons
Hide Buttons