L’explosion d’une étoile à quelques centaines d’années-lumière de la Terre aurait pu causer, il y a 2,6 millions d’années, la transition entre les époques géologiques du Pliocène et du Pléistocène, ainsi que la transformation d’une partie de la forêt tropicale africaine dans la savane que nous connaissons actuellement.

Quand une étoile explose, des gerbes de rayons cosmiques sont créées, à partir desquelles sont produits des éléments lourds comme le fer ou le cobalt. Si cette explosion a eu lieu au voisinage du Système solaire, on peut en retrouver des traces dans des sédiments terrestres ou des échantillons lunaires. Ainsi, l’analyse d’un isotope du fer déposé sur Terre et sur la Lune, fabriqué lors de telles explosions, montre que deux supernovae ont été produites il y a quelques millions d’années. Des astronomes en ont étudié les effets sur l’environnement de notre planète. Selon leurs modèles, les rayons cosmiques ont vu leur abondance croître pendant plusieurs centaines d’années. Ils ont influencé la chimie et l’activité de l’atmosphère au point d’avoir modifié les conditions de la vie sur Terre, laissant des traces que, peut-être, nous observons encore aujourd’hui.
Dans le zoom du numéro de février, Fabrice Mottez détaille les hypothèses émises par des scientifiques.

L'Astronomie est édité par la
Société astronomique de France
3 rue Beethoven - 75016 PARIS

 

Fondée en 1887
Reconnue d'utilité publique en 1897
Agréée association nationale de jeunesse
et d'éducation populaire

Show Buttons
Hide Buttons